« Ce parfait ciel bleu » Xavier de Moulins.

Normal
0

21

false
false
false

FR-BE
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

Après l’horrible suicide de son mari, Mouna 88 ans se réfugie à la Résidence des Lilas. Antoine, son petit- fils divorcé, lui  rend visite. Un lien se recrée entre eux. Mouna rêve de revoir la mer  et Antoine l’accompagne, le temps d’une  fugue sous le ciel bleu de la côte normande. Mouna ne parle jamais d’elle. Antoine est empêtré dans son passé et sa vie sentimentale tourmentée. Elle a peur de mourir et il a peur de vivre. Ils  se découvrent et partagent quelques moments de joie profonde.  

Puis, Antoine ramène sa grand-mère à la résidence. Sa dernière nuit à la mer, Mouna s’est endormie dans l’ivresse des bulles de bonheur. Dix jours plus tard…

ciel bleu.jpg

…sous ce parfait ciel bleu seulement mangé en son centre par un

épais nuage de coton maculé… page 183.   Deauville

 

L’auteur 

Xavier de Moulins, journaliste et écrivain français, est né 1971. Après une maîtrise de Lettres à la Sorbonne puis un DESS de télécommunication, le journaliste travaille pour divers médias et débute en 1999 à la télévision. Il publie en 2011 le livre « Un coup à prendre » et « Ce parfait ciel bleu » en 2012.

 

Sur la vieillesse…

Ce livre analyse finement non pas la vieillesse mais la personne qui vieillit, qui s’inscrit dans la même ligne du temps que nous. « La vieillesse est un trompe-l’œil » (Page 128). Pourquoi sommes-nous enclins à classer, momifier les personnes âgées comme si leur vie avait été « une trajectoire lisse et ordonnée » dont nous pensons tout savoir ?

Photos2013.jpgLe petit-fils Antoine, pris dans les difficultés de sa propre famille recomposée, redécouvre sa grand-mère. Il a l’impression d’avoir ouvert un accès qui lui faisait défaut, « celui de l’héritage et de la transmission »(p 127).

La famille n’est plus un cocon solide où on partage les aléas de vie des uns et des autres. La famille est devenue un noyau sans cesse agité qui se construit, se déconstruit et où sans doute un aîné ne s’y retrouve plus. C’était le choix de Mouna de s’éloigner dans cette résidence mais « sa proposition a tout de suite fait mouche » (Page 41).

 

Le livre sonne avec justesse en décrivant la réalité des vécus « intergénérationnels » actuels, ici le désarroi d’Antoine et la vie de Mouna, qui ne lui convient plus.

Si nous relisons le livre avec cette fois toutes les cartes en main, nous  voyons que chaque pan de cette histoire s’explique et a une profondeur tragique et amère comme le sera le choix de Mouna.

Ce livre nous force à penser à la clef secrète derrière les apparences d’une existence, au moteur invisible des émotions, à cette vie intérieure que nos proches nous taisent souvent et que nous-mêmes ne partageons pas aisément.

Avec cette prise de conscience, nous sommes amenés «à regarder en face nos limites» et notre relative impuissance à changer les choses.

 

Une phrase:

 « C’est le moment où Mouna me chuchote dans le creux de l’oreille :

         Fais toujours de ton mieux et ne regrette rien « 

 Page 203. Ce parfait ciel bleu. Xavier de Moulins. Editions Au diable vauvert.